LE PROCÈS

Les compositions pour LE PROCÈS se sont effectuées à partir d’enregistrements d’improvisations vocales des acteurs et d’improvisations ludiques et musicales des éléments de décor et des accessoires.

Cet extrait est un montage des différentes compositions diffusées pendant les changements de décor.

Pendant ces changements, qui s’effectuaient derrière le rideau de scène, le protagoniste interprétait une série d’actions sans paroles. Les compositions accompagnaient sa gestuelle et annoncaient la tendance de l’atmosphère de la scène suivante.

LE PROCES-Maquette

Photographie de la maquette du décor avec tous les accessoires du spectacle

Le texte qui suit a été écrit après la création du spectacle au Théâtre du Nouveau Monde de Montréal (TNM), avant les représentations au Centre national des Arts d’Ottawa (CNA). Il visait à bien faire comprendre en quoi consistait les aspects de la conception lors de la création pour mieux pouvoir l’adapter aux nouvelles salles qui accueilleraient le spectacle par la suite.

LA PIÈCE

Durée du spectacle approximative: 1h50 sans entracte

Un choeur composé de huit personnes est présent sur scène en tout temps. Toutes leurs interventions verbales sont acoustiques (non amplifiées), sauf au début du spectacle.

LE PROCÈS est divisé en 10 chapitres. Chaque chapitre est précédé d’un changement de décor s’effectuant derrière le rideau qui tombe entre chacun des chapitres. Alexis Martin dans le rôle de Joseph K demeure devant le rideau pendant les changements. Toutes ses actions  sont alors non verbales et s’effectuent devant le rideau. Les changements ont une durée qui varie entre 50 et 80 secondes.

Lors des changements, en plus de la présence à l’avant-scène d’Alexis Martin,  des montages sonores sont diffusés.

LES SOURCES SONORES

Trois couches sonores progressent en parallèle durant LE PROCÈS:

1- Les compositions rideau qui accompagnent les changements entre les chapitres
2- Les bruits d’horloges qui accompagnent les chapitres
3- Les ambiances de vent qui accompagnent les chapitres

1- Les compositions rideau

Neuf compositions de rideaux accompagnent les changements de chapitres. La composition rideau#1 est destinée au changement qui suit le chapitre 1, la compostion rideau#2 est destinée au changement qui suit le chapitre 2, etc.

Chaque composition rideau commence en “snap” et se termine en “snap”, il n’y a jamais de “fade-in” ni de “fade out” pour ces montages. Le cue de départ est donné par le régisseur. La durée de ces montages varie entre 50 et 80 secondes.

La diffusion des compositions rideau est surtout concentrée dans le système de diffusion situé au cadre de scène. Au TNM, avec soundscape, nous avons élaboré des diffusions assez complexes dans le surround de la salle et sur la scène. Certaines parties du montage n’étaient diffusées que dans le surround, d’autres uniquement dans le cadre… Au CNA, je pense qu’il sera plus simple de faire la difffusion d’un mix stéréo. Je vais expliquer plus tard dans ce document comment j’entrevois la diffusion au CNA. On pourra en discuter avec Denis Redmond, le régisseur son du CNA.

2- Les bruits d’horloges

Pendant tous les chapitres, il y a un montage de sons d’horloges. Il y a donc 10 montages de sons d’horloge d’une durée de entre 8 min et 25 min. Pendant chacun des chapitres, des sons ponctuels de mécanismes grinchant accompagnent la voix des acteurs.

Dès la levée du rideau, le montage de l’horloge du chapitre qui débute est entendu. À la fin du chapitre, lors de la tombée du rideau et du début de la composition rideau, l’horloge s’arrête. Tous les montages d’horloges commencent au lever du rideau et se terminent à la tombée du rideau, en “snap in” et en “snap out”.

La diffusion de ces montages est surtout concentrée au lointain. Un élément très important du décor du PROCÈS est une horloge (environ 12’ de diamètre) suspendue au lointain. Elle fonctionne véritablement (les aiguilles bougent). C’est comme si les montages sonores provenaient de la véritable horloge au lointain.

Les horloges pour les chapitres 1 à 5 inclusivement sont diffusées à partir du lecteur cd A et les horloges pour les chapitres 6 à 10 inclusivement sont diffusées à partir du lecteur cd B.

LE PROCES-Yves-Renaud

Alexis Martin et Pierre Lebeau
Photo: Yves Renaud

3- Les ambiances de vent

Il y a deux ambiances de vent. D’abord, l’ambiance de vent de base qui accompagne sans interruption tout le spectacle. Sa durée est d’environ 2 heures. L’autre ambiance de vent est destinée à accompagner chaque chapitre. Il y a 10 ambiances de vent différentes, leur durée varie entre 8 min et 25 min.

L’ambiance de vent de base est démarrée dès l’ouverture des portes pour les spectateurs et ne se termine qu’aux applaudissements à la fin.

Les vents destinés aux chapitres débutent en “ fade in ” lent et imperceptible dès le lever du rideau, au début d’un chapitre. Ils se terminent à la tombée du rideau lors de la composition rideau, en “ fade out” rapide. La durée des ambiances de vent varie entre 8 et 25 min. Leur durée totale est d’environ 2h.

La diffusion de tous les vents (de base et par chapitre) est surtout de type “surround”, à très basse intensité. À aucun moment les ambiances de vent ne doivent nuire à la voix des acteurs. La diffusion doit donner l’impression que les ambiances résonnent dans la salle et ne proviennent pas d’un haut parleur en particulier.

La diffusion de vent de base se fait à partir d’un lecteur DAT. Les vents de chapitres sont diffusés à partir d’un digicart de 360 systems au TNM et à partir d’un lecteur mini disque au CNA. Des intensités et des “ fade in ” sont programmés à même le lecteur Digicart. Si nous effectuons une copie numérique AES/EBU de digicart à mini disque, les “ fade in ” et intensités pré-programmés demeureront les mêmes.

AUTRES SOURCES SONORES

1- L’ouverture

Pour l’ouverture du spectacle, un microphone est utilisé pour le choeur. ll s’agit d’un countryman Isomax IIc dissimulé sur le fil d’une ampoule suspendue située près du choeur, au lointain jardin.

L’ouverture du spectacle se passe ainsi:

Noir dans la salle, quelques instants… et… ——> Elaine, via un “cue light”, donne le signale au son de lancer le montage “ouverture”. Le montage ouverture est un enregistrement du choeur qui lit les premières pages du PROCÈS. À un certain moment de ce montage, il faut effectuer un “crossfade” entre le son enregistré et le choeur “live” sur scène. L’effet recherché est le passage des voix enregistrées vers les voix “live” de façon imperceptible… C’est comme si nous faisions un “zoom-in” sur les voix sur scène .

Ce moment est le plus délicat du spectacle en ce qui concerne la régie sonore.

2- La machine à torture

Pendant le chapitre 4, un bourreau utilise une machine électrique pour torturer ses victimes. 2 microphones (Countryman Isomax IIc) sont positionnés sur la machine pour amplifier le son que la machine produit réellement.

3- Les coups de fusil à la fin

Les coups de fusil de la fin sont légèrement amplifiés. Au TNM, 2x Crown PCC 160 situés au centre en bordure avant de la scène, étaient utilisés à cette fin.

LES SYSTÈMES D’AMPLIFICATION DU PROCÈS

1- Le lointain

Derrière un tulle, au lointain, en bordure de l’horloge, 2 enceintes sont positionnées, une à jardin et l’autre à cour, toutes deux à 8’ 6” du centre. Le bas des enceintes est à 12’ du plancher de scène et l’angle de dispersion horizontale est de 45 degrés maximum. Au CNA, une paire de EAW KF300 sera positionnée de la même façon, à l’horizontal.

2- Le cadre

Le système d’amplification au cadre est retardé sur le lointain.

3- Le surround

Le système d’amplification “surround” doit pouvoir diffuser les sources de manière à ce qu’elles soient perçues par le spectateur comme immersives.

INFORMATION IMPORTANTE POUR L’ADAPTATION DU SPECTACLE AU CNA

1- Les machines de lecture (playback)

• montages horloges: 2 lecteurs cd: CD A et CD B

• montages rideaux: lecteur mini disque

• vent de base de spectacle: lecteur DAT

• vents de chapitre: lecteur mini disque

• pad d’urgence: lecteur mini disque (pas intégré dans la programmation LCS)
A faire:

Pour les montages rideaux, je vais devoir refaire un mixage stéréo de chaque montage. Je vais mettre le tout sur CD. Robert Z. devra transférer avec Denis R. le contenu du CD (x9 id) vers mini disque. La durée totale des montages est d’environ 25 minutes.

Pour les vents de chapitre, idéalement Robert Z. apporte un lecteur digicart au CNA seulement pour transférer vers mini disque de façon numérique (aes/ebu). Si nous ne procédons pas ainsi, nous perdrons la programmation de fade in et d’atténuation effectuée sur le digicart.

2- Équipement à apporter

• Microphone Isomax pour ampoule (x1)
• Microphone Isomax pour machine à torture (x2)
• Sonnerie de téléphone

3- Régie d’Élaine N.

Je vais devoir communiquer à Élaine des nouveaux cues qu’elle devra donner à Denis R. en spectacle. Denis, en cabine, peut recevoir ses cues sur “headset”. Il recevra presque tous ses cues d’Élaine.

3-Diffusion

Le cadre est retardé sur le lointain pour tous les cues.

La diffusion de tous les montages rideaux se fait selon la même balance cadre, sub, lointain, surround. Une fois que la balance du premier montage est déterminée tous les autres montages rideaux devraient être diffusés dans la même distribution. Approximativement: cadre 55%, lointain 40%, (sub 100%), surround 5%

La diffusion de tous les vents (de base et par chapitre) se fait selon la même balance cadre, sub, surround. Une fois que la balance du premier vent est déterminée tous les autres vents devraient être diffusés dans la même distribution. Approximativement: cadre 40%, (sub 100%), surround 60%.

La diffusion des montages horloges débute au lointain seulement et puis progressivement, de chapitre en chapitre, l’horloge est de plus en plus entendue dans le cadre.

Distribution approximative des montages horloges:

Chapitres 1,2,3: lointain 100%, cadre 0%
Chapitres 4,5,6: lointain 90%, cadre 10%
Chapitres 7,8,9: lointain 80%, cadre 20%
Chapitre 10: lointain 70%, cadre 30%